J0 : Départ en A380 vers Dubaï

On y est ! Le départ approche et nous voici à quelques pas de notre A380 sur Emirates. Arrivée sur Dubaï au petit matin ... et petit déjeuner pantagruélique à notre hôtel. 

 

Un régal de petit déjeuner. Un peu de repos et départ pour visite de la ville ...

J68 : Maeva e haere mai a Bora-Bora

Poster un commentaire

06 février 2016,

Nous apprenons doucement le tahitien, surtout les quelques mots rudimentaires pour se faire comprendre auprès des locaux. Ia Orana pour Bonjour, Nana pour Au revoir, Maruru pour merci et Maeva pour Bienvenue ...

Première journée où nous profitons vraiment des activités nautiques. Pendant que je sors en mer à la rencontre des requins citrons, requins gris et requins à tête noire et que j'assiste aux repas des raies pastenagues et des raies aigles, ma petite femme fait du snorkling dans le lagon, tandis que Ludo a trouvé un nouveau copain poisson après avoir donné à manger aux tortues au centre écologique.

Un requin à pointe noire lors d'une des plongées dans la passe de Bora Bora

Bisou de Ludo à son nouveau copain, le poisson coffre

Le petit rêve éveillé se poursuit à Bora dans les mers turquoises. Puis l'après-midi, nous nous détendons sur la plage, alors que notre petit moussaillon s' éprend à jouer au pirate sur une pirogue à voile. Nous en ferons sans doute demain pour partir à l'assaut des requins ...

Ludo en skipper des mers ou en pirate selon l'humeur

 

  

 

 

J70 : Journée sans fin de Bora à Hanga Roa

Poster un commentaire

08 février 2016,

Journée la plus longue de notre tour du monde : de Bora à Hanga Roa en passant par Papeete.

Nous partons de Bora Bora avec des larmes plein les yeux. Nous avons réussi à être émerveillé par la pureté des paysages. Pourtant nous étions conditionnés par les reportages et autres cartes postales, et avec Isa, nous avions eu déjà la chance de faire de nombreuses îles paradisiaques ... Mais vivre quelques jours dans cet endroit si loin de tout, découvrir la gentillesse et la douceur des tahitiens, et observer les changements de couleurs toute la journée ...

La beauté de Bora Bora et la diversité des autres îles de la Polynésie nous donne déjà l'envie d'y retourner. Nous y retournerons, c'est sûr !

 

Les tourtereaux roucoulent sur le pont du départ

Avant de partir de Papeete, nous assistons aux danses locales avec les magnifiques costumes tahitiens.

Les beaux danseurs de Tahiti

L'attente à l'aéroport de Papeete est sans fin car notre avion pour l'île de Pâques est en pleine nuit et nous n'avons pas prévu d'hébergement ! Un peu d'esprit routard succède au confort de Bora ... Ludo s'adapte bien à tout cela ... Et nous, nous patientons en nous remémorons toutes les belles choses que nous gardons en tête.

 Ludo s'écroule sur un banc de l'aéroport Fa'aa de Tahiti dans l'attente de notre vol à 2h40 dans la nuit

 

  

 

 

J69 : Plongées en mer et pirogue sur le lagon de Bora

Poster un commentaire

07 février 2016,

Malgré les cohortes de Chinois un peu bruyants qui viennent profiter de ces paysages idylliques, nouvel an chinois oblige, nous ne nous lassons pas de l'île aux mille couleurs.

Pilotis sur le lagon vue de la plage de sable blanc

Plongées sous-marines avec à nouveau de nombreux requins, qui ne sont finalement pas du tout intéressés par l'homme, sauf si ce dernier les nourrit de poissons ... Evidemment, bonne idée nous a prit de ne pas les exciter avec de la nourriture ... Nous rentrons donc indemnes de notre sortie avec encore des images plein les yeux : un beau requin citron de cinq mètres de long, une tortue mangeant une éponge de mer, des raies aigles passant à quelques mètres de nous, des poissons de toutes les couleurs, et même des dauphins qui vinrent jouer avec le zodiac lors de notre retour.

L'après-midi, nous faisons une petite sortie en famille sur une pirogue à voile pour voir d'une autre manière le lagon et pour découvrir les autres hôtels voisins tout aussi paradisiaques.

Tous sur la Pirogue à voile pour une balade sur le lagon

Petit massage polynésien à l"huile de Tiare en fin de journée pour nous remettre de tout cela ... même si les coups de soleil sur le dos rendent la séance de détente un peu piquante !

Et nous terminerons la journée par une bonne Pina Colada au bord de la piscine devant le coucher de soleil qui tombe sur Vaïtape et sur la montagne de l'île principale de Bora-Bora.

Une bien belle journée !

 

Coucher de soleil sur la montagne de l'île principale au bord de la piscine et du lagon

 

  

 

 

J71 : Arrivée au bout du monde à l’île de Pâques

Poster un commentaire

09 février 2016,

Après cette bien longue journée, nous atterrissons enfin à l’autre bout du monde à Mataveri, l’aéroport de Hanga Roa. A 3000 kms de toute autre ville et civilisation, nous sommes sur un des lieux les plus éloignés de tout et des plus mystérieux : l’île de Pâques appelé aussi Te pito o te henua (le nombril de la terre) abritant six mille Rapanuis. Un nouveau monde, celui de la Polynésie hispanophone !

Hanga Roa, capitale de l'île de Pâques, 3800 habitants ... ça change des autres capitales parcourues !

Nous optons pour une balade en fin d’après-midi jusqu’à la tombée de la nuit pour longer à pied la côte jusqu’au village de Hanga Roa et profitons des quelques spectacles qui ont lieu sur le chemin et surtout du magnifique site de Moaïs de Tahaï.

Tête de Moaï du côté du site de Tahaï

Le coucher de soleil sur l’Océan clôturera cette journée de récupération après un voyage assez long et notre attente interminable dans l’aéroport de Papeete.