2016, l’année de tous les dangers

Poster un commentaire

En guise de vœux pour cette nouvelle année, l’Edito d’Otherview présente une année de tous les dangers qui cherche à faire prendre conscience tout un chacun de la gravité de la situation et des conséquences qui seraient engendrées si nos politiques n’arrivaient pas à bâtir un vrai projet nouveau pour les générations futures, et continuaient de s’acharner dans leurs vieilles politiques inefficaces et ce, depuis, maintenant, 40 ans.

Des tendances qui nous mènent tout droit dans le mur

Sans faire preuve de pessimisme, l’année 2016 sera celle de tous les dangers. Politiquement, la montée des nationalismes est préoccupante en Europe et surtout aux Etats-Unis avec la mise sur orbite de Donald Trump au cours des prochaines élections présidentielles, ce qui risque de déstabiliser les rapports de force dans le monde entier laissant place à de nombreuses incertitudes. Hormis 2016, a-t-on déjà été aussi proche de l’arrivée d’un président nationaliste dans une de nos grandes démocraties ?

Economiquement, l’atterrissage violent de la croissance Chinoise risque de créer des turbulences sans précédent ayant des répercussions sur toutes les grandes économies. La croissance mondiale n’a-t-elle pas été autant remise en question qu’au cours de cette année ?

Socialement, la crise migratoire que l’Europe connaît et la colère qui gronde çà et là, depuis quelques mois, fait apparaître les pannes d’une Europe bureaucratique engluée dans ses institutions technocratiques qui ne veut plus aller de l’avant et prendre les mesures nécessaires pour bâtir une Europe politique. L’Union Européenne n’a-t-elle jamais été aussi proche de l’éclatement cette année ?

Financièrement, le déversement de liquidités par les banques centrales n’a que peu d’effet sauf à créer des bulles qui risquent d’éclater à tout moment un peu partout, alors que dans le même temps l’augmentation des dettes publiques continuent de filer sans que des mesures efficaces aient été prises. Un krach financier, ponctuant un cycle économique, n’est-il pas à envisager pour 2016 ?

On parle d’alignement des planètes avec un euro faible, un pétrole bon marché et des taux bas, mais paradoxalement dans le même temps, les tendances politiques, économiques, sociales et financières semblent nous mener tout droit dans le mur et les espoirs de 2015 semblent laisser place à trop d’inconnus pour 2016.

Des politiques dépassées qui ne prennent pas la mesure des problèmes

Nos politiques semblent dépasser ne sachant plus quoi faire face à ces difficultés. Le parti républicain américain risque d’exploser ayant laissé passer le fou furieux Donald Trump. Le gouvernement central chinois, lui, tente, de réguler son économie pour maquiller la réalité peu enthousiasmante des chiffres. De son côté, l’Europe se déchire, n’arrivant pas à se mettre d’accord pour résoudre les crises successives et après le Grexit, nous allons tout droit vers un Brexit.

Pour répondre à ces difficultés, ne pouvant attendre quoi que ce soit des démocraties locales en panne, nous nous remettons à la merci des marchés mondiaux qui hélas n’auront, eux, aucune pitié, face aux réalités d’un modèle capitaliste financier à bout de souffle où les mesures prises ne permettent pas de relancer la machine.

Ce tableau noir affiche tant de catalyseurs qui pourraient déstabiliser l’ordre mondial, nous obligent, urgemment, désormais, tous, à nos niveaux, à réfléchir à un nouveau projet mondial, européen, national, permettant de recréer du rêve, une vision, un souffle pour éviter les malheurs programmés qui pourraient voir le jour ou renaître : actes terroristes, krachs financiers, explosion de l’Europe, repli sur soi, guerres civiles, …

A nous de jouer et de construire le monde de demain !

 

 

  

 

 

 

Commentaires   

#4 GuyDeniseGoya 11-03-2016 15:56
La 3ème nénette Barrière salue ses 2 consoeurs du Net! Du temps de mon long séjour in England, les Anglais ne voyaient pas d'un très bon œil leur adhésion au Marché Commun...Ils avaient flairé, élémentaire mon Cher J.Ver. ce qu'il adviendrait un peu plus tard...avec l'ouverture des frontières!! maintenant c'est la saturation et réaction de leur part, déjà, la £ sterling ne serait jamais remplacée par €!Fair play nos amis!
Oui, il faut et non: il faudrait que tous les politiques concernés soient capables de gouverner leur propre pays en bon accord et non rester en autarcie! ne pas pour la France éparpiller l'argent de certains contribuables...sous prétexte d'aides momentanées!!
encore faut-il qu'un renouveau s'inscrive de façon mondiale et durable, sans politique de l'autruche afin que 2017 ne soit plus l'année de tous les dangers! Merci Jules Verne pour votre édito d'otherview! Restez optimiste!
Citer
#3 miette 09-03-2016 14:43
Quelle joie de vous retrouver Nénette Belloche!Allons nous pouvoir encore copiner?,comme dans ce passé si récent où nous avons fait connaissance....
Citer
#2 Belloche 09-03-2016 09:32
Vos réflexions sont exactes et nous souhaitons qu'une prise de conscience des dangers encourus nous amène à une politique nouvelle.Il faut croire dans les capacités d'hommes responsables pour accomplir le changement indispensable et penser aux générations futures.
La 3eme Nenette du Ney ne peut répondre car leur Internet est en panne. Elle attend de l'aide. Bonne reprise dans le quotidien pour tous les trois
Citer
#1 miette 08-03-2016 14:25
Après ce magnifique tour du monde, vous avez le moral dans les chaussettes, cher Jules Verne!Votre analyse est intéressante à certains points de vue mais quand même un peu pessimiste!!!Reposez vous , remettez vous...Dans quelques jours , espérons que votre joyeuse nature aura pris le dessus.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir