Le grand carnaval européen

Poster un commentaire

Je vous demande de vous arrêter …

La célèbre phrase lancée par Edouard Balladur, lors de sa défaite au 1er tour des élections présidentielles française en 1995, résonne dans tous les esprits européens. Mais que fait l’Europe depuis maintenant plus de 6 mois, plus de 20 réunions de l’Eurogroupe, tous ses conseils de chef d’état. D’une part, ces négociations inefficaces coûtent très chers, d’autre part, en valent-elles la peine alors que l’Europe a de vrais défis à relever : environnement, immigration, terrorisme, intégration politique … Les sujets ne manquent pas et nous n’arrivons toujours pas à trouver un accord en jouant au chat et à la souris entre des peuples du nord qui sont arcboutés sur la thèse de l’orthodoxie et de l’austérité et des peuples latins qui sont moins disciplinés. Dépassons ces idéologies idiotes et pensons à l’Europe politique qui doit être au-dessus de tout.

A quand la convergence européenne ?

A quoi joue l’Europe ? Que cherche-t-on vraiment ? Les allemands montrent leurs muscles car ils ont un peu plus de créances de nos amis grecs ? Le gouvernement grec cherche à préserver les idées populistes pour lesquelles il a été élu. Les finlandais ne veulent pas entendre parler d’une Grèce dans l’Europe car les menteurs n’y auraient pas leur place. Quant aux lituaniens, ils ont fait beaucoup d’efforts comme d’autres pays et ils refusent de voir la dette grecque disparaître par un jeu d’écriture. Toutes ces décisions peuvent être légitimes. Elles sont issues d’opinions publiques divergentes reposant sur des cultures éloignées les unes des autres. C’est cela la richesse de l’Europe mais également toute sa complexité pour une construction rapide.

Il est maintenant grand temps de construire une Europe qui parle d’une seule voie sur des questions où nous devons être unies pour relever des défis majeurs, comme notre défense contre le terrorisme, comme la transition énergétique, ou comme le développement de grands projets pour ne citer que quelques exemples.

Le dessein européen va bien plus loin que ce projet non achevé où les institutions ne sont ni démocratiques, ni efficaces. Pourquoi faisons-nous tant injures aux grands hommes de l’après-guerre qui ont risqués leurs vies pour certains lors de la seconde guerre mondiale et qui ont créé ce grand projet de « vivre-ensemble » ?

C’est quoi cette Europe Allemande ?

Le règlement de copropriété qui régit les règles européennes est devenu largement insuffisant. Tout d’abord, trop de règles n’ont pas été respectées ces dernières années, ni par l’Allemagne, ni par la France d’ailleurs. Nous devons maintenant passer à une Europe politique élue démocratiquement par les peuples en demandant à chaque nation de perdre de sa souveraineté. L’Europe n’a pas à être allemande, même si sa population est la plus importante et même si sa richesse est indéniable. Il faut que tout le monde comprenne que nous devons être unis à jamais pour former un bloc politiquement, économiquement et socialement fort. A nous, européens, de créer le modèle économique de demain pour faire face à des taux de croissance faibles ; A nous, européens, de partager la somme de nos cultures ancestrales pour protéger les valeurs des droits de l’homme et d’humanisme ; A nous, européens, de construire une armée commune pour répondre efficacement aux atrocités ; A nous, européens, de s’unir pour faire face aux enjeux et défis de demain.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir