Le monde est devenu un village

Poster un commentaire

« La terre a diminué puisqu’on la parcourt 10 fois plus vite qu’avant » dit Phileas Fogg –  Le Tour du Monde en quatre-vingts jours – Jules Verne

Le monde a changé, change et changera. Il s’accélère … il devient de plus en plus petit. Le monde est devenu un village. Il n’est plus rare de rencontrer une connaissance ou un ami dans un petit bar de Saïgon, à la terrasse d’un grand hôtel de Singapour ou sur un parking dans un parc national de Gaspésie. Nous empruntons tous les mêmes chemins. Voyager est devenu accessible pour nous tous et faire le tour du monde ne nécessite plus quatre-vingt jours comme c’était le cas au XIXème mais en quelques heures, nous pouvons faire la circonférence de notre planète bleue.

Que nous soyons devant une maisonnette au fin fond de la province d’Otago en Nouvelle Zélande ou dans les montagnes néo calédoniennes dans le village d’une tribu Kanak, il est possible de nous connecter sur une borne Wifi et ainsi ouvrir notre petite lucarne sur la toile internet et les réseaux sociaux.

Les marques et les entreprises sont aussi devenues mondiales. Et les repères, çà et là, existent partout : Coca-cola, Mc Donald, Dove, Hertz, Apple, Deloitte, … On pourrait en citer tant dans quasi tous les domaines … Nous ne formons bientôt plus qu’un. Bien sûr, les identités et les cultures locales continuent de nous dépayser quelque peu mais beaucoup de choses nous raccrochent maintenant à notre petit village.

Pour sortir des sentiers battus, il faut le vouloir. S’écarter des lieux touristiques, des grandes villes et partir dans la nature loin de notre confort, loin de l’homme qui a voulu construire un monde qu’il pourrait maîtriser, un monde global, un monde unique. Heureusement, l’anticonformisme, l’amour de la différence poussera toujours certains à aimer leur identité, à vouloir la transmettre et la faire découvrir à d’autres. C’est ce qui nous permettra peut-être de faire cohabiter ce petit village mondial avec, localement, plein de petites maisons isolées.

   

 

Commentaires   

#2 GuyDeniseGoya 12-03-2016 10:46
Votre retour sur le sol Français prouve que la terre a diminué...sans reprendre la phrase célèbre dite par Phileas Fogg et transmise par Jules Verne, c'est encore plus fantastique en notre ère 2016 car il suffit de réseaux performants pour pouvoir se visionner et se parler à l'autre bout de notre planète Terre et de voyager en quelques heures pour atteindre le but recherché. Certes, il y a les impondérables, sans lesquels il n'y aurait pas de suspens, il faut entendre les impondérables acceptables bien entendu! Mais, et c'est mon optique personnelle, il y a tant encore à découvrir dans ce monde, (à condition d'une meilleure gestion de certains dirigeants pour le bien-être des individus), sans cesse en mouvement, et tous domaines confondus...que je ne souhaiterais pas 'visiter à jamais.... une autre galaxie!
Citer
#1 GuyDeniseGoya 30-01-2016 09:11
Je viens de découvrir ce très intéressant récit auquel j'adhère personnellement. Dans l'immédiat et manque de temps je ne puis donner mes impressions. Je reviendrai un peu plus tard avant la fin de votre grand périple. BONNE CONTINUATION A VOUS TROIS!
GROS BISOUS!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir